Actions en Justice :

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

À propos de moi

Salut ! Je suis Lydie. Auparavant rédactrice en chef de magazine, je suis devenue maman à plein temps et rédactrice indépendante en 2017. Je passe la plupart de mon temps en compagnie de mes enfants et de mon mari à The Brown Bear Family, mais ce blog est consacré à mon amour pour la nourriture. J’y partage tout ce que je préfère avec vous !

S’abonner à mon blog

Recevez du nouveau contenu directement dans votre boîte de réception.

Tribunal administratif Marseille

L’association PASS-LAS MARSEILLE 21 vous informe solennellement de la suspension de la délibération du conseil d’administration d’Aix Marseille Université du 16 mars 2021 fixant le nombre de places allouées aux étudiants PASS-LAS pour l’accès aux filières de santé.

Le Tribunal Administratif de Marseille a donné raison à l’association face à l’université concernant l’existence d’un doute sérieux sur la légalité de cette délibération.

Le Tribunal a en outre reconnu l’association PASS LAS MARSEILLE 21 comme légitime à agir au nom de tous les étudiants PASS-LAS de Marseille et a reconnu l’urgence à agir et la possibilité pour l’université de prendre de nouvelles mesures sans que cela n’ait d’incidence sur les examens des étudiants.

Enfin Aix-Marseille Université à été condamné à verser 1500€ à l’association PASS LAS MARSEILLE 21 au titre des frais engagés.

Aix-Marseille Université était à ce jour la dernière université de France en terme d’augmentation du nombre de place en 2éme année des études de santé avec 4,95% d’augmentation. Elle devient par ce jugement et par celui du Conseil d’Etat la première université de France à n’avoir aucune place définie dans les trois voies de recrutement en filière de santé.

L’association PLM 21 est la première à se désoler de cette situation inadmissible et intolérable pour les étudiants des trois voies. La responsabilité de cette situation incombe exclusivement aux acteurs de la mise en oeuvre de cette année de transition et en premier lieu à Aix-Marseille Université et à la Faculté des sciences médicales et paramédicales d’Aix-Marseille Université qui refuse catégoriquement d’augmenter le nombre de place en 2éme année de santé.

Les étudiants et leurs parents tentent de faire entendre leur voix depuis plus de six mois sans aucune écoute, sans aucune considération et sans aucun dialogue. Devant ce mur d’indifférence et l’absence de prise en compte de l’injustice réelle vécu par les étudiants PASS-LAS, ceux-ci n’ont pas eu d’autre choix que de s’en remettre à la Justice.

La décision du Tribunal doit être entendue par Aix-Marseille Université comme un engagement à ouvrir le dialogue avec ses étudiants et en particulier avec la seule association défendant les interêts des étudiants concernés : PASS LAS MARSEILLE 21.
Si tel n’est pas le cas, notre association s’engage à attaquer de nouveau toute nouvelle délibération concernant les places en 2ème année.

A Marseille comme partout en France, PLM 21 demande la sanctuarisation du numerus clausus 2020 pour les étudiants PASS-LAS au prorata du nombre d’inscrits (et non de la règle 70/30). L’augmentation du nombre de places par rapport à ce numerus clausus doit revenir aux étudiants PACES redoublants.

Une augmentation de l’effectif des étudiants en filières de santé, et ce pour cette seule année de transition, ne déséquilibrera pas l’ensemble des dispositifs de formation ou de stages. D’autres universités l’ont démontré les années précédentes et peuvent servir d’exemples à Aix-Marseille Université.

L’association PLM 21 se place dans l’attente du contact d’Aix-Marseille Université afin de participer à la définition du nombre de places très rapidement afin de ne pas laisser dans l’incertitude les étudiants concernés.

Enfin, PLM 21 remercie tous les étudiants, parents et sympathisants qui l’ont soutenus dans cette première étape vers la prise en compte du légitime dispositif d’accompagnement de cette année de transition.

Nous ne saurions conclure ce communiqué sans remercier chaleureusement Maître Bernier, Avocat au barreau d’Angers, notre fidèle conseiller et défenseur, pour sa disponibilité de tous les instants, pour sa souplesse à prendre en compte nos arguments de dernière minute, et pour ses compétences en droit infaillibles.

Cette décision n’est pas une victoire, elle représente l’absence d’écoute d’Aix-Marseille Université.

Pour le bureau exécutif,
Camille LAUTARD
PASS LAS MARSEILLE 21

Conseil d ‘ Etat :

Suspension de l ‘ arrêté

%d blogueurs aiment cette page :