EN VRAC …

lu sur fb collectif national PAssLas :

MARSEILLE :

Monsieur le Président Ma fille a toujours voulu être médecin. Elle a obtenu son bac avec mention TB et cette année elle est en première année de Médecine à Marseille. Elle travaille du matin au soir, s’accorde des pauses uniquement pour les repas. Ses journées elle les passe dans sa chambre à étudier. Ses 18 ans, dans sa chambre aussi ! Ça tombe bien y’a le COVID. Je n’ai pas mesuré à quel point elle était stressée de ne pas réussir. Le flou qui règne depuis la rentrée sur cette année de transition a masqué la terrible réalité qui s’impose aujourd’hui à eux. Pas de droit à l’erreur. Ces étudiants en PASS n’auront pas droit au redoublement . On comprend leur angoisse. Il n’est pas bon d’être née en 2002, d’avoir tout donné pour briller dans sa scolarité et être en 1ere année de médecine en 2020.Dès l’année prochaine des stratégies vont se mettre en place pour préparer cet examen en 2 ans. C’est certain ! Et ceux qui auront les moyens partiront à l’étranger. C’est certain !Les résultats de ma fille à la première cession ne la sécurisent pas. Et pourtant elle continue d’y croire. Quel courage pour tous ces étudiants ! Partir en LAS pour ensuite tenter de revenir en PASS parait être de la poudre de PERLIMPINPIN. Non impossible de demander aux étudiants d’y croire ! Personne n’y croit ni les professeurs ni les doyens ! On percevait déjà leur doute dans leurs réponses aux portes ouvertes des facultés de médecine l’année dernière. On comprend mieux pourquoi.Monsieur le Président à la lecture de tous les messages que vous devez recevoir sur ce problème je vous remercie de prendre en compte la détresse des étudiants en 1ere année de Médecine. Cette année, si particulière pour toute la société, ne doit pas les sacrifier. Permettez- leur d’avoir une deuxième chance de se mettre au service du public.

NANCY :

Monsieur MACRON, ma fille a toujours été une élève très sérieuse, motivée et impliquée. Elle a chaque année eu, les félicitations, le tableau d’honneur, le tableau d’excellence, etc etc et son BAC avec mention. Aujourd’hui, elle est en 1ère année de médecine à NANCY, EN MEURTHE-ET-MOSELLE OÙ LES CHANCES DE RÉUSSIR NE SONT PAS LES MÊMES QUE DANS LES AUTRES DÉPARTEMENTS. Malgré la situation actuelle, elle a toujours fait de son mieux pour étudier, s’accrocher et réussir. Durant son 1er semestre, elle n’a eut que très peu de cours à la fac, et aucun accompagnement.
Malgré cela elle s’est accrochée et grâce à son travail personnel et assidu, elle a eu de bons résultats qui lui ont permis de continuer son second semestre.
Par contre aujourd’hui, elle a totalement baissé les bras pour le 2ème semestre . Elle est en dépression totale et a des idées noires. Elle ne sait plus où elle va , avec tout les problèmes qu’elle rencontre dans le fonctionnement et le peu de chances de réussir qu’on leur laisse en PACE. Elle ne sait plus quoi faire et encore moins ce que l’avenir lui réserve .
En temps normal, c’est une battante qui ne baisse jamais les bras. Mais, aujourd’hui, elle est dépressive, ne voit plus l’avenir de la même façon et se demande si sa vie à encore un sens car elle ne voit plus d’avenir pour elle !!!
En tant que mère, je suis désespérée de la voir dans cette état et encore plus, car je n’ai plus de mots ou de solutions pour elle. J’essaie de la soutenir et de l’accompagner au mieux. Je ne la laisse plus seule, car la catastrophe est très vite arrivée et qu’il suffit d’une fraction de seconde pour que l’irréparable soit commis !!! Je ne dors plus tranquillement et je suis constamment en alerte et dans la crainte qu’elle fasse une bêtise irréversible !!!
Sa joie de vivre a disparu et elle se meurt de jour en jour …
D’ailleurs, à certains moments, je me sens mourir avec elle.
Où êtes-vous Mr MACRON ????
Qu’attendez vous pour réagir ??? Voulez-vous PLUS DE SUICIDES, avant de réagir ???
Faut-il attendre qu’il y ait d’autres décès pour enfin avoir une réaction de votre part ???
Je fais appel à vous Mr LE PRÉSIDENT, car s’il devait arriver quelque chose à mon enfant, et bien je vous en tiendrai pour responsable car c’est bien vous qui les avez délaissé, oublié et jeté en pâture car rien n’est respecté ou appliqué dans la nouvelle réforme !!!
Nous, parents, nous sommes autant perdus que nos enfants et notre désespoir est encore plus fort et plus puissant, alors AIDEZ-NOUS, S’IL VOUS PLAÎT.
NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE AIDE, LA VIE ET L’AVENIR DE NOS ENFANTS EN DÉPEND !!!
ON A BESOIN DE MÉDECIN, ET DE PERSONNEL MÉDICAL. LA FRANCE EN MANQUE CRUELLEMENT ET NOS ENFANTS SONT L’AVENIR DE LA FRANCE. CE SONT EUX QUI RELÈVERONT NOTRE PAYS, MAIS C’EST À VOUS DE LEURS EN DONNER LA POSSIBILITÉ !!!
MERCI

ROUEN : Voilà le numerus apertus de Rouen est tombé… 97 places pour les 750 PASS alors que les PACES ont 94 pour 350. J’ai pas de mots pour décrire ce que l’on peut vivre. Je viens : que les LAS sont environ 230 pour 39…

vu sur fb

lettre d ‘un directeur de prépa

vu sur fb : savoir parler aux politiciens …

Pour se faire comprendre des élus, il faut peut être leur parler de choses qu’ils vivent eux-mêmes, petit exemple: Imaginons le cas où il y a des élections au parlement chaque année. Il y a eu des élections l’année dernière 2020. Ceux qui n’ont pas été élus ( et qui ont eu plus x% des voix) peuvent se représenter aux élections cette année. 50% des sièges leurs sont réservés cette année 2021.Vous qui vous présentez cette année pour la première fois, , vous devrez tout faire pour gagner un des siège des 50% restants. Par contre, vous ne pourrez pas vous présenter aux élections l’année prochaine 2022.En revanche, ceux qui se présenteront en 2022 pour la première fois auront droit à 100% des sièges du parlement !!!Ce sera peut-être plus clair 🤔

Détail manquant mais de taille : quand ils ont déposé leur liste en préfecture, tout ça n’était pas prévu. Ils ne l’apprennent qu’après le 1er tour des élections !!!!

Vu sur fb :

Dans les concours pour les grandes écoles françaises ce sont les doublants qui sont pénalisés avec des points en moins, pour nous ça sera le contraire ! Si tu a 12 de moyenne en doublant tu passes, si tu as 16 en tant que primant, tu ne passes pas… C est quoi la logique au fait ? On prend les meilleurs ou les moins bons ? L injustice est la également !! Tout ceci est illogique en plus d être injuste COLÈRE.!

Vu sur fb :

LA REUNION :

Mr Véran avec la nouvelle réforme vous n’auriez jamais été médecin ( vous avez redoublé la première année comme 80% des étudiants d’à l’époque)
Alors imaginez faire une première année de médecine avec une mineure chronophage et pas toujours bien organisée y ajouter 1mois de presentiel et le reste en distanciel avec des facs pas préparées et des wifi qui plantent tous les 10 mn et pour couronner le tout une impossibilité de redoubler…… nos enfants ne sont pas des extraterrestres !!
Combien de vocations anéanties et de jeunes dans un désespoir total
Essayez de faire comprendre cela à Mme Vidal
Pour qu’elle leurs accorde le redoublement
Ils ont assez donné
Merci

En gardant les mêmes statistiques que celles qui étaient constatées pour la PACES les années précédentes (et qui sont utilisées cette année pour « réserver 60 places au redoublant du PACES », sur les 110 du numérus apertus annoncé mais pas confirmé), les redoublants de PASS ne devraient représenter que 60 % des heureux élus qui pourront passer en deuxième année de médecine, après avoir perdu un an. Soit 20 places. ON est loin des 60 places réservées au redoublant du PACES cette année.

Si on additionne les places réservées au PASS cette année, 18 (sur 110), et les places qu’ils peuvent espérer récupérer l’année prochaine, 20, Il y aura 38 étudiants de PASS 2021 qui auront eu la grande chance de pouvoir devenir médecin. Sachant que pour les PACES 2020, 2019, 2018, etc. et pour les PASS/LAS 2022,2023, etc., il y a en moyenne 100 à 110 étudiants qui ont été reçus (sur 2 ans), 72 étudiants réunionnais sont sacrifiés sur l’autel de la réforme appliquée par l’UFR santé Réunion et l’ARS Réunion.

J’ai malheureusement bien peur que mon fils en fasse partie. Lui qui rêve d’être médecin, qui a fait des stages en bloc opératoire en Allemagne (car interdit en France) pour valider sa vocation, qui n’a pris que quelques heures de temps libre entre aout et décembre 2020 et uniquement pour faire un peu de sport, qui a mangé les barquettes que nous lui portions chaque semaine car il n’avait pas le temps de se faire à manger, ….

Ça me fend le cœur, pour lui, et pour ces 72 étudiants méritants qui auraient eu la chance d’être médecin s’ils n’étaient pas nés en 2002.

Vu sur fb : ils le savaient de puis 2017 !!

Que fait-on?
Maintenant il ne faut pas se mentir et l’heure de la décision concernant ce collectif arrive. Petit à petit on a commencé à bien positionner les pièces du puzzle et l’image qui semble se dégager n’est pas jolie-jolie. Une impression d’être roulé dans la farine dès le début.
Comme des enfants qui ont découvert un truc, petit à petit on a trouvé que les règles de calcul sont faussées, certains ont fait de superbes schémas pour expliquer l’injustice que subit cette promotion. Certains courageux et sincères sont allés présenter ces dessins et ces schémas aux doyens des différentes fac de médecine. Étrangement, tous répondent avec les mêmes éléments de langage.. Grosso modo ils commencent (1) par dire que c’est une réforme nécessaire et juste (2) que le contexte COVID rend les jeunes instables psychologiquement, (3) on a adopté une règle juste : pourcentage réussite redoublant de l’année dernière = pourcentage redoublant de cette année et pourcentage réussite primants de cette année = pourcentage Primants de l’année dernière. C’est beau non ?! Et (4) Il y aura une deuxième chance pour tous ! C’est quoi cette deuxième chance? on s’en fout de la préciser car plus c’est flou et plus ça fait rêver! Tous sans exception utilisent ce schéma de justification… et là on commence à tiquer.. Ils se sont mis d’accord ou quoi ?

Jusque-là on se battait contre des moulins à vent (c’est du vent ce qu’ils racontent). On croyait que le fait qu’en leur démontrant l’injustice qu’il n’on pas remarquée on arrivera à les convaincre. Et oui.. nous sommes des gens sincères et ça nous viendrait pas l’idée que des gens décident de sacrifier avec connaissance de cause cette génération. Or petit petit on a l’amère impression qu’ils sont au courant depuis longtemps! Tous et depuis longtemps connaissaient avec une très forte probabilité cette catastrophe et l’ont bien anticipée. Ils ont même interpellé inquiets le ministre de l’époque sur ce problème.
La preuve est dans cet article daté du 25 Janvier 2018…OUI OUI ! 2018… vous avez bien lu… où il est écrit à la fin le paragraphe suivant :

« Augmentation transitoire du numerus clausus ?
Pour éviter une perte de chance des primants lors de l’année de transition (ils affronteront des doublants sans pouvoir, eux, redoubler), les doyens proposent d’augmenter le numerus clausus « afin de garantir une égalité pour chaque classe d’âge ». Le calcul de la hausse prendrait en compte plusieurs paramètres dont le nombre de places en AlterPACES ou les capacités des filières santé. L’ANEMF a déjà précisé que cette hausse pourrait être de l’ordre de 25 %.
D’autres points de vigilance sont évoqués comme le commerce de nouvelles prépas privées. Les élus UFR craignent déjà le développement de prépas « P0 » en parallèle du lycée, ce qui « renforcerait l’inégalité des chances » et « la sélection par l’argent. Mais surtout, les jeunes réclament maintenant une communication officielle et chiffrée sur les chances précises d’un étudiant primant en PACES afin que cette réforme ne soit pas accueillie dans un climat de tension alors que les lycéens font leurs vœux de formation… »
Donc, on peut déduire honnêtement que la ministre savait et que les doyens savaient aussi pour cette injustice et la connaissaient dans le détail depuis 2017! Sauf si ils plaident l’ignorance de cette situation… en d’autres termes l’incompétence ! C’est une probabilité!

LA DEUXIEME CHANCE EST UN LEURRE

S’il remplit toutes ces conditions et qu’il a de la chance, cet étudiant qui est maintenant en LAS 2 a encore une chance de pouvoir intégrer le numérus apertus. SAUF QUE :

  1. Seul un certain nombre de places sont réservées au LAS 2 et 30 % des places en 2022 pour l‘académie de la Réunion. Soit 33 places pour 2022, si le numérus apertus reste à 111 comme cette année (il semble illusoire de croire qu’il va augmenter en 2022 alors qu’il n’a pas pu être augmenté en 2021 pour établir l’égalité des chances entre les PACES 2020, les PASS 2021 et les PASS 2022)
  2. Toutes ces places ne sont pas réservées au « redoublant » du PASS. En effet, en LAS 2 et 3 seront aussi inscrit, des étudiants de LAS 2 qui ont fait LAS 1 sans s’inscrire au concours, et des étudiants « redoublant » de LAS 2 ou 3 qui n’ont pas été retenu quand ils ont présenté le concours en LAS 1 ou 2.

Donc chers amis, a-t-on honnêtement besoin de les convaincre? Mais pourquoi faire puisque très probablement ils sont au courant et depuis longtemps.
Que fait-on chers amis ? Nous sommes dans la croisée des chemins et nous devons rester solidaires afin de donner plus de poids à nos justes revendications. Je n’ai pas de solution miracle.. la solution, la bonne sera celle que nous adopterons collectivement tenant compte de ces éléments !

L’étudiant primant en PASS (1ère année de médecine) qui n’aura pas été retenu pour passer en deuxième année de médecine lors de l’année académique 2020-2021 se voit « offrir » une deuxième chance d’être admis SI :

  1. Il a validé sa première année de médecine, sans note ni moyenne éliminatoire
  2. Il a validé sa deuxième mineure (l’autre, pas la mineure santé)
    (Ceux qui n’auront pas remplis ces conditions ne pourront pas s’inscrire en LAS 1 et espérer passer le concours, car en LAS 1, il faut être néo-bachelier pour s’inscrire au concours, à vérifier)

Alors il peut espérer s’inscrire en LAS 2 dans la matière de sa mineure. SAUF QUE :

  1. A cause de PARCOURSUP, cette mineure n’est pas toujours celle qu’il désirait initialement et qu’il n’a peut-être pas envie de faire une année de physique, de chimie, de droit ou d’informatique pour espérer, peut-être, devenir médecin (voir plus bas)
  2. Les places sont aussi limitées dans ses filières et que les facultés respectives n’ont pas envie de former, pendant un an, un étudiant qui ne rêve que d’être médecin. Il risque donc fort de se voir refuser l’inscription en LAS 2 alors qu’il remplit toutes les conditions précédentes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :